La cornemuse centre France

Cornemuse centre France Cornemuse centre France

Informations supplémentaires

  • Famille: A vent & à anches
  • Particularité: A bourdons

L’origine de la cornemuse, à l’heure actuelle, nous est encore inconnue et ne peut se fonder que sur des conjectures hasardeuses.

Tout comme on peut envisager que le concept de l’instrument à cordes fut découvert lorsqu’un homme préhistorique décocha sa flèche et prêta attention au son que la corde de son arc produisait, que la première flûte fut inventée par un homo sapiens qui avait eu la géniale idée de souffler dans un os creux, on peut s’imaginer que la cornemuse fut inventée par quelques hommes archaïques sédentaires qui firent évoluer le chalumeau en y intégrant un sac constitué de la peau d’un de leur animal, ce qui avait pour avantage de produire un son continu tout en reposant les joues congestionnées par l’effort.

Quoi qu’il en soit, les premières attestations  d’un  tel instrument datent de l’Antiquité : on en retrouva des débris en Egypte ainsi que sur le site lacustre du lac de Paladru, en Isère.  Néron était réputé (flatteries ou pas) excellent sonneur et  on frappa à son époque des pièces de monnaie représentant l’instrument. Rome, à son expansion, introduisit la cornemuse dans d’autre pays, qui l’adoptèrent et la firent évoluer, avec des variantes spécifiques à la culture de chacun. (1)

Après le chute de l’Empire romain, la cornemuse évolua progressivement jusqu’à son avènement au Moyen-Age, où elle fit danser villages, petites villes, et cours d’un bon nombre des pays d’Europe. Sa popularité atteignit des pays plus éloignés, comme la Russie, et elle s’imposa comme un instrument de premier plan.

La cornemuse connut malheureusement un déclin à la fin du Moyen-Age, époque où la plupart des réjouissances qui se passaient en plein air, domaine de prédilection des cornemuses, furent introduites en salle. D’autres instruments, au son plus doux, furent privilégiés. Pour maintenir la concurrence, on élabora des musettes de « cour », particulièrement en France, dont l’intérêt baissa rapidement. Malgré tout, la cornemuse persista dans les régions rurales et  les pays celtiques, notamment en Ecosse, où chaque clan avait son propre joueur professionnel. Elle acquit dans ces régions une technique très élaborée.

La cornemuse connaît depuis plusieurs années une résurgence. La redécouverte culturelle et le pluralisme musical a invité les musiciens à se pencher sur celle qui correspond à  leurs origines, et à en dégager toute la force qu’elle peut donner. C' est un instrument terriblement subtil, dont beaucoup de facettes restent encore à explorer. Quoi qu’il en soit, elle participe à la découverte de notre identité et de nos traditions.

Concernant la facture de la cornemuse du Centre, nous pouvons distinguer plusieurs éléments, dont le sac, coincé sous le bras gauche, qui chasse l’air en direction des deux bourdons et du hautbois. Le petit bourdon est accordé à une octave en dessous du hautbois, et le grand bourdon, de deux. Les deux bourdons sont constitués de pièces de bois qui coulissent et qui permettent de les accorder ensemble, ainsi que d’une anche simple. Le hautbois, quant à lui, est doté d’une anche double, le plus souvent en roseau. Il est percé de sept trous sur sa face avant, et de deux à l’arrière, pour les pouces. On peut trouver des hautbois de 10 à 30 pouces, qui correspondent chacun à une tonalité différente. Nous pouvons encore citer le bouffoir, entre le sac et la bouche, qui permet d’insuffler de l’air dans le sac.

La cornemuse du Centre est un instrument diatonique qui possède un doigté semi-fermé : on doit rabaisser la main droite avant de déboucher les trous avec la main gauche.

(1) Voir pour cela l’excellent site « Cornemuses d’Europe et de Méditerranée », http://www.cornemuses.culture.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=373&Itemid=93

 

Découvrez nos instruments

  • 1
  • 2
Prev Next

La harpe

La harpe

Etymologiquement le mot harpe vient du germanique...

La flûte à bec

La flûte à bec

La flûte est sans doute un des...

La Guitare

La Guitare

Parmi tous les instruments de musique, la...

La cornemuse centre France

La cornemuse centre France

L’origine de la cornemuse, à l’heure actuelle,...

La vielle

La vielle

La vielle à roue est le seul...

La clarinette

La clarinette

La clarinette est un instrument à vent...

L'alto

L'alto

L'Alto est un instrument à cordes frottées...

Le violon

Le violon

Le violon s'est développé grâce aux ménétriers,...

La flûte traversière

La flûte traversière

La flûte traversière est un instrument dont...

L'accordéon

L'accordéon

Les « accordéons » sont des instruments...